Objectifs et débouchés

Objectifs Académiques

Former les étudiants aux instruments et aux raisonnements financiers, à la modélisation et aux statistiques, ainsi qu’au contexte réglementaire pour les banques (Bâle III), les assurances (Solvency II) et les sociétés de gestions (AMF). Maîtriser pour les différentes classes d’actifs financiers (taux, crédit, actions) les concepts, les outils mathématiques et les méthodes qui permettent de les évaluer (ainsi que leurs dérivés) et de mesurer leurs risques.

On insistera sur :

  • une bonne maîtrise du calcul actuariel
  • les bases des principaux modèles d’évaluations des produits dérivés
  • les aspects réglementaires, opérationnels
  • l’acquisition d’une culture financière nécessaire à l’obtention de certaines certifications professionnelles (CFA, FCA,… etc)
  • une ouverture sur des méthodes récentes en statistiques et Data Science/Machine Learning

 

Objectifs Professionnels

Préparer l’étudiant aux problématiques des entreprises notamment dans le domaine de l’évaluation et de la mesure des risques et lui offrir l’accès à des postes à responsabilité. La formation s’appuie sur plusieurs pôles de compétences : scientifiques, technologiques, et organisationnelles.  

Débouchés Professionnels

success

Métiers visés : contrôleur des risques de marché ou de crédit dans une banque d’investissement ou une société de gestion de portefeuille (Société Générale, BNP, Amundi..etc). Structureur ou analyste quantitatif dans une banque. Gérant ou assistant de gestion dans un hedge fund ou une société de gestion (Natexis Asset Management, Amundi..etc). Contrôleur de gestion à la direction financière d’une assurance (Axa, Groupama, Allianz…etc), gestionnaire des risques financiers dans une direction financière (banque, assurance, grande entreprise). Modélisateur, statisticien ou tarificateur pour un assureur ou une entreprise, consultant dans un cabinet de conseils (Ernst & Young, Deloitte, KPMG..etc) ou pour un éditeur de logiciels financiers (Murex, Bloomberg, Riskdata …etc).

Pour les années antérieures, plus de 80% des étudiants signent une offre d’embauche immédiatement après l’obtention de leur diplôme dans des banques, sociétés d’assurance, conseil ou services financiers, tandis que le autres font le choix d’un VIE ou plus rarement d’une formation complémentaire.