L’affaire Gamestop

Êtes-vous passé à côté de l’affaire Gamestop, qui a secoué le monde de la finance en ce début d’année 2021 ? On vous dit tout sur l’évènement qui a permis de mettre en évidence le rôle prépondérant des boursicoteurs amateurs dans la plus grande bourse mondiale.

Historique

Avant tout, faisons une brève contextualisation de l’affaire. Gamestop est un géant américain de la distribution de jeux vidéo qui détient notamment Micromania en France. La société américaine ne se portait pas au mieux fin janvier 2021 lorsque plusieurs fonds d’investissements dont Citron Research et Melvin Capital ont décidé de parier à la baisse contre elle en shortant (vendant à découvert) massivement des actions afin de profiter d’une baisse des cours. Au total, plus de 100% des actions de Gamestop ont été shortées, c’est-à-dire que les fonds d’investissement ont vendu plus d’actions que ce que l’entreprise avait émis. C’est alors que les membres d’un groupe Reddit nommé WallStreetBets, ont décidé de donner tort aux acteurs financiers en organisant un achat groupé massif de calls sur les actions GameStop pour faire remonter les cours. En achetant massivement des calls proches de la maturité, les parieurs ont forcé les market makers à acheter à leur tour massivement les actions pour couvrir leur exposition : c’est le Gamma Squeeze. Cette stratégie entrainera une hausse de la valeur de l’action de 600%.  Dans la foulée, le trading des actions Gamestop a été suspendu par les plateformes de trading amateur comme Robinhood, à la suite d’une forte variation de la volatilité. À l’issue de cette période, Melvin Capital aurait perdu près de 3,75 milliards de dollars selon le Financial Times.

En quoi est-ce une révolution ?

L’affaire Gamestop est d’autant plus retentissante qu’elle a été portée par des boursicoteurs amateurs qui ont pu s’organiser via les réseaux sociaux. Selon Olivier Godechot, directeur de recherche au CNRS: « Voir des fonds se mener la vie dure entre eux, prendre des positions les uns contre les autres, c’est habituel à Wall Street. En revanche, que des petits porteurs, motivés par un attachement affectif pour une entreprise, parviennent à faire échouer les plans des grands fonds, c’est tout à fait nouveau ». En effet, cette affaire a permis de mettre en exergue le pouvoir des particuliers sur Wall Street qui ont pu, en s’alliant, contrer les stratégies des grands fonds d’investissement. L’influence des petits porteurs n’est néanmoins pas nouvelle si l’on considère l’exemple des crypto-monnaies qui ont été longtemps échangées par des investisseurs particuliers. En l’occurrence, ce sont la coalition et l’entente permises par le réseau social Reddit que l’on retiendra.

Mais peut-on pour autant parler de révolution ? Suite à l’accélération du nombre d’ouvertures de comptes, donc de l’activité, et à la hausse de la volatilité sur les titres, les chambres de compensation ont augmenté les appels de marge demandés aux plateformes de trading. Robinhood a notamment été sommé de mettre en dépôt 3 milliards de dollars. L’application a saisi cette demande comme une opportunité de bloquer pendant plusieurs jours les transactions sur les titres concernés, entrainant un arrêt de l’envol du cours de l’action Gamestop et limitant ainsi les pertes des fonds d’investissement. Cette suspension des transactions a évidemment suscité de nombreuses indignations sur la sphère publique, de la part des boursicoteurs comme des politiques. Malgré cette situation délicate, les gros acteurs du secteur financier ont finalement réussi à se protéger.

Gamestop jusqu’au congrès US : boursicoteurs amateur vs Robinhood vs fonds d’investissement

Fin février les différentes parties de cette affaire ont été interrogées devant le congrès américain. D’un côté Vlad Tenev l’un des cofondateurs de la plateforme Robinhood critiquée pour la suspension des opérations sur les actions Gamestop, et Gabriel Plotkin de Melvin Capital Management, l’un des fonds d’investissement accusant l’une des plus grosses pertes à la suite de cette affaire. De l’autre, le patron du réseau social Reddit, Steve Huffman.

Vlad Tenev a dans un premier temps assuré que Robinhood a « bien respecté les règles » et a interrompu les opérations sur les actions Gamestop pour des raisons de liquidités. Il a également été interrogé sur les rémunérations de la plateforme, particulièrement sur la différence entre les prix pratiqués sur l’application et les prix réels.

Gabriel Plotkin a quant à lui nié en bloc les accusations de manipulations boursières pour avoir shorté en masse les actions Gamestop.

Cette affaire a enfin révélé les différences de points de vue qui fracturent la vie politique américaine. Si les hommes politiques de tout bord aux États-Unis ont fustigé l’arrêt des transactions, c’est pour des raisons bien différentes d’un côté et d’un autre. Si les démocrates souhaitaient la reprise des transactions, c’était pour éviter que les petits parieurs se fassent laminer par les gros fonds d’investissement suite à l’arrêt des transactions. Alexandra Ocasio-Cortez, membre démocrate de la chambre des représentants, a notamment souligné les liens de la plateforme Robinhood avec les larges institutions financières à qui elle a bénéficié en arrêtant les transactions. Côté républicain, c’est une vision dérégulée des marchés financiers qui est promue, le point de vue étant plus idéologique et ne visant pas particulièrement à la défense des petits parieurs. Jim Himes, élu démocrate, dira de l’intervention « Let them trade » du républicain Ted Cruz : « Quand Ted dit “laissez les parier”, ne vous trompez pas : il dit “ayons un marché libertaire où les gens ne sont pas protégés des conséquences de leurs décisions”. […] Il dit également : “Retirons des choses comme les appels de marge et les régulations intelligentes autour des petits investisseurs qui se lancent dans le trading d’options”. »

Epilogue, dernières nouvelles

L’affaire Gamestop laissera inévitablement des traces dans le monde de la finance et aura permis aux acteurs indépendants de prendre conscience de leur influence. Cette affaire est cependant loin d’être terminée puisque depuis sa sortie le cours de l’action ne cesse d’osciller suite à diverses annonces telles que le changement du directeur financier de Gamestop ou plus récemment une augmentation de capital de 670M USD (soit près de 3.5 millions de titres). Enfin, les spéculations sur les réseaux sociaux tel que Reddit ne cessent d’affluer…